Accueil Nouveautés éditions revues contact accueil Actualites
Eric Maclos
Où ma petite france...
Retour édition32 pages 15 x15 cm ISBN 2-914945-06-X
Qu’elle se trouve c’est trop loin de mes yeux / Troués pire aveugle en ma propre terre / Nul ne l’imagine les sourires saignent / Les bouches que laisse juste la buée / Les silences courbent les lèvres c’est / Une aurore simple que de veiller / La nuit que de s’affronter aux fracas / Des oiseaux tout de plumes et d’os vouloir / Qu’ils se taisent c’est les / vouloir sans ailes / Sur le dos des portes qu’on ne veut closes / Où ma petite france que soit la douleur étrange
Qu’elle se trouve c’est trop loin de mes yeux
Troués pire aveugle en ma propre terre
Nul ne l’imagine les sourires saignent
Les bouches que laisse juste la buée
Les silences courbent les lèvres c’est
Une aurore simple que de veiller
La nuit que de s’affronter aux fracas
Des oiseaux tout de plumes et d’os vouloir
Qu’ils se taisent c’est les vouloir sans ailes
Sur le dos des portes qu’on ne veut closes
Où ma petite france que soit la douleur étrange

Les ourlets roulés sous les doigts de la
Patience avec toute la peur dessous
Ramassée la peau bleuie de l’étreinte
Des doigts quand parler semble si dur même
Pour le temps qu’il fait lorsque l’on retourne
Avec la lumière d’une main les
Volets que le ciel tombe sur les yeux
Ferme les paupières fait vaciller
L’ombre dans la chambre change la donne
Passer la cape à l’épaule sortir
Où ma petite france que soit la douleur étrange

Les attentes s’étirent c’est d’attendre
Les yeux pour le monde et le monde c’est
Le ciel courbé sous la hanche des haies
Qui épand ses chimies les dénichées
Qui s’échine à ne rien laisser Paraître
Serait la seule occupation des lieux
Ne pas se trahir c’est alors se taire
Et toujours trop loin de mes yeux troués
La conversation remonte la rive
Déborde de toutes les précautions
Où ma petite france que soit la douleur étrange

Up