Accueil Nouveautés éditions revues contact accueil Actualites
En dédicace
Nous avons le plaisir de vous inviter à fêter la parution de La Lettre d’avril de Catherine de La Clergerie
Retour actualités le vendredi 20 mai 2016 à partir de18 heures
aux éditions du Préau des collines 145 bis avenue de Choisy 75013, Paris, code : 1692A Tél : 01 48 06 47 06, métro : Tolbiac ou Place d0Italie, bus : 64, 62, 47,

Pourquoi publier aujourd’hui Lettre d’avril de Catherine de la Clergerie, une suite de poèmes postés chaque mois comme des lettres, d’avril 93 à mars 94 ?

Douze lettres écrites comme un « texte d’urgence » sous le coup d’un meurtre, présage de l’actualité tragique qui se poursuit et nous rattrape aujourd’hui. Quand l’Histoire nous inflige le pire, que peut la poésie ? L’auteur se confie aux lueurs des lettres de l’alphabet et de la langue. Le rébus de la Ville fait revivre les Mânes du passé. Publié partiellement en août 19s94 pour la première fois dans la revue d’Hervé Bauer Jalouse Pratique, c’est l’intégralité de ce texte qui nous est donnée aujourd’hui.

C’est paisible ici,
à peine un rire dans la rue
Des raies de lumière qui font des O des L des I
Des I, des L,
Peu de fenêtres éclairées
Un grand immeuble investi jusque
Sous les cheminées
Le libre rectangle du ciel
Nothing brusque.
Subitement je me sens
En paix
Assise sur le banc en pierre de la cour
Juste avant
D’aller au lit
J’écris O
L. I.

Je lance des feux follets dans la
Nuit des boîtes aux lettres
Tout est calme, suspendu, profond,
( Joufflu, ventru, feuillu
Dit le dictionnaire Robert)
La ville et la boîte jaune
Les plaques en pierre d’île-
De-France
Gravées
Du nom des poètes défunts

Up