Accueil Nouveautés éditions revues contact accueil Actualites
Dérisoires sont les mots
Mathieu Bénézet
Retour actualités

Mathieu Bénézet est mort, je l’aimais. Il était de ceux dont on sait le sourire même s’il ne sourit pas, dont la colère était une pluie de perles sur mes mains tachées.

Comme les écrivains, rares, exquis et fous, il avait construit sa tour de mots, haute et sombre, fragile du vent qu’elle habitait. Il ne faut pas le pleurer, il faut l’aimer, il est parmi nous. Jacques Le Scanff


Up